La reprise du sport

Voilà 4 mois que ce brouillon traîne et il est temps que je prenne mon courage à deux mains et que je publie cet article. Donc aujourd’hui un peu de confession autour d’un sujet qui me touche : mon rapport au sport. Commençons par le commencement.

J’ai toujours fait du sport, depuis toute petite

J’ai commencé par la baby gym (la classe je sais), et ensuite je me suis trouvée une passion pour la danse classique. De 6 à 12 ans j’ai donc été assidûment tous les mercredis après-midi à la danse. À côté de ça j’ai multiplié les autres activités pendant les vacances scolaires : escrime, escalade, gym, vélo. Et puis du jour au lendemain, j’ai tout arrêté. L’âge ingrat, l’arrivée au collège, j’ai décidé que je n’avais « plus le temps ».

Et puis plus rien, plus assez de temps pour le sport

C’est bête parce qu’au fond de moi j’ai toujours aimé faire du sport. Mes vacances d’été, je les passais le plus souvent à la montagne, à faire du canyoning, du rafting, etc, et pas sur la plage à lézarder. Mais j’avais décidé que j’étais nul en sport et puis c’est tout. J’ai bien tenté de reprendre en m’inscrivant à l’AS vers la fin de mes années collège. Mais se remettre au handball, ou à l’athlétisme était devenu beaucoup trop dur pour mon petit corps. Ce n’était plus comme avant.

J’ai donc passé le lycée en supportant le sport pratiqué en cours et c’est tout. Trois ans de strict minimum sportif. Puis quatre ans sans vraie pratique sportive, malgré quelques tentatives de se remettre en forme avec un tas d’activités diverses et variées : musculation, badminton, step, ou piscine. Mais sans grande motivation, ni réelle prise de plaisir…

Évidemment lecteur, tu penses bien que ces années sans sport, ou avec si peu de sport, n’ont pas été sans conséquence. Mais le plus dur, je pense que ça a été le jugement des autres. Leur jugement sur ma capacité à faire quelque chose. Le fait que lorsque quelqu’un organise une sortie un tant soit peu sportive, on se demande « ça va aller ? ».

Le déclic et la reprise du sport

Et nous voilà à aujourd’hui, ou plutôt à il y a 8 mois. Après moult tentatives à essayer de me remettre au sport et moult « à la rentrée je m’inscris à tel truc », le déclic est enfin arrivé ! Les débuts ont été dur, très dur, mais ça y est ça commence à venir.

Je fais donc maintenant du sport, le sport le plus basique qui soit quand on habite en ville : le running. Deux à trois fois par semaine j’enfile mes baskets et je vais courir, pas toujours avec le sourire, mais je le fais. Et ça déjà, c’est énorme comparé à avant. J’ai bien conscience que mon niveau est encore assez bas, mais j’y crois ! 🙂

Voilà c’était le fabuleux récit de mon histoire tumultueuse avec le sport. J’espère vous reparler bientôt de sport, et surtout d’équipement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *